Télécharger le livre blanc
Dématérialisation des factures

Facturation client : définition et obligations

Pour une entreprise, se faire payer passe avant tout par l’émission d’une facture client conforme. Ce n’est pas une simple formalité, mais bien une étape essentielle.

Responsable comptable en entreprise travaillant sur la facturation client
SOMMAIRE
This is some text inside of a div block.

Pour une entreprise, se faire payer passe avant tout par l’émission d’une facture client conforme. Ce n’est pas une simple formalité, mais plutôt une étape essentielle dans la bonne conduite de l’activité et de son pilotage financier. 

Définition et importance de la facturation client

La facturation client est un élément fondamental de la gestion d'entreprise qui représente bien plus qu'une simple émission de documents pour des transactions commerciales. Elle englobe en effet l'ensemble des processus (création, envoi et suivi des factures) par lesquels une entreprise communique avec ses clients concernant les paiements dus pour les biens ou services fournis. 

Elle joue donc un rôle vital dans la gestion des flux de trésorerie. Une facturation efficace et précise assure une entrée de revenus régulière et prévisible, ce qui est essentiel pour le bon fonctionnement et la planification financière d'une entreprise. De plus, elle permet de maintenir une relation de confiance avec les clients en fournissant des informations claires et détaillées sur les transactions effectuées.

Au-delà de son importance pour la santé financière de l’entreprise, la facturation client est également indispensable pour le respect des obligations légales et fiscales. Une facture correctement rédigée et conforme aux normes en vigueur est un document officiel qui sert de preuve en cas d'audit, contribuant ainsi à la transparence et à la conformité de l'entreprise vis-à-vis des réglementations.

Les éléments clés d'une facture client

Une facture client doit intégrer plusieurs éléments indispensables pour garantir sa validité légale et son efficacité. On doit notamment y retrouver :

  • Les Informations sur l'émetteur et le destinataire : La facture doit clairement identifier l'entreprise émettrice et le client (dénomination sociale, adresse, numéro SIREN ou SIRET, numéro d’identification à la TVA par exemple). Ces informations garantissent que la facture est attribuée correctement.
  • Le numéro de facture : Chaque facture doit posséder un numéro unique suivant une séquence chronologique et sans rupture. C’est une obligation légale. Cette numérotation est par ailleurs essentielle pour le suivi, l'organisation comptable et les audits.
  • Les dates : La facture doit mentionner la date de son émission ainsi que la date de la prestation ou de la livraison des biens/services. Ces dates sont cruciales pour le suivi des délais de paiement et des échéances fiscales.
  • La description des produits ou services : Il est important de détailler les biens ou services fournis, incluant la quantité, la référence, et le prix unitaire. Cette transparence permet d'éviter les malentendus et facilite la vérification par le client.
  • Les montants : La facture doit indiquer clairement le montant total à payer, ainsi que les éventuelles réductions, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et tout autre élément influençant le prix final.
  • Les modalités de paiement : Les conditions de paiement (délais, modalités, pénalités en cas de retard, etc.) doivent être explicitement mentionnées pour éviter les retards de paiement et les litiges.

Processus de facturation client

Le processus de facturation client est une suite d'étapes clés qui permettent à une entreprise de gérer efficacement ses créances. Cette section détaille les étapes du processus et met en avant l'importance de l'automatisation pour améliorer l'efficacité.

Préparation des informations : Avant d'émettre une facture, il est essentiel de rassembler toutes les informations nécessaires, telles que les détails du client, la description des produits ou services, et les termes de paiement.

  • Création de la facture : Utilisez des logiciels de facturation pour générer des factures précises et professionnelles. Ces outils aident à éviter les erreurs manuelles et permettent de suivre facilement les paiements et les créances.
  • Envoi de la facture : Les factures peuvent être envoyées par voie électronique ou postale. L'envoi électronique est souvent plus rapide et permet un meilleur suivi.
  • Suivi et relance : Il est important de suivre les paiements et de relancer les clients en cas de retard. Des logiciels de gestion peuvent automatiser ces rappels, économisant du temps et des efforts.
  • Gestion des paiements et des litiges : Traitez rapidement les paiements reçus et gérez efficacement tout litige ou question concernant les factures.

Quand facturer ?

Le moment de la facturation dépend souvent du type de service ou produit fourni et des termes de l'accord avec le client. Généralement, les entreprises facturent après la livraison d'un produit ou la prestation d'un service, mais des accords spécifiques peuvent exiger une facturation à des moments différents, comme avant le début d'un projet (facture d'acompte) ou à des étapes intermédiaires.

Comment facturer ?

La méthode de facturation dépend de la structure de l'entreprise et des préférences du client. Les options incluent la facturation électronique, qui est de plus en plus populaire pour sa rapidité et sa facilité, ou la facturation traditionnelle sur papier. La clé est de s'assurer que la méthode choisie est conforme à la fois aux besoins de l'entreprise et aux exigences du client.

Les différents types de factures

Il existe plusieurs types de factures, chacune adaptée à différentes situations :

  • Facture d'acompte : Utilisée pour demander un paiement partiel avant le début d'un service ou la livraison d'un produit.
  • Facture de solde : Émise après une facture d'acompte, cette facture couvre le montant restant dû après déduction de l'acompte déjà payé.
  • Facture d’avoir : Elle est notamment utilisée pour corriger une facture déjà émise mais erronée.
  • Facture proforma : Souvent utilisée dans le commerce international, elle sert de devis ou d'estimation, sans valeur comptable (son nom vient du latin “pour la forme”)
  • Facture de situation : C’est une facture intermédiaire qui peut-être émise pendant la réalisation d’un chantier, par exemple, alors que les travaux ont avancé mais ne sont pas achevé. Lors de la livraison, on pourra émettre ensuite une “facture de clôture”. 

Le passage obligatoire à la facture dématérialisée

L’envoi ou la réception de factures papiers a longtemps été la norme pour les entreprises, mais cette époque est en grande partie révolue. Désormais, la dématérialisation des factures s’impose chez les professionnels. 

Cette tendance va encore s’accroître avec l’arrivée de la facture électronique obligatoire, à partir de 2026. La facturation électronique est une version normée et reconnue par l’État de la facture dématérialisée. Elle sera émise et reçue par l’intermédiaire d’un portail public de facturation, ou grâce à des plateformes de dématérialisation partenaires (PDP) privées, et apportera aux entreprises des gains de productivité, des économies de traitement et une sécurité accrue.

Certains outils de facturation permettent déjà d’utiliser les formats reconnus par l’État pour la facture électronique. C’est notamment le cas de la plateforme de gestion financière Regate, qui intègre le format Factur-X (un format structuré, appelé à devenir le plus utilisé pour la facturation électronique).

guide pratique
LIVRE BLANC

Mettre en place un contrôle des dépenses efficace en PME

Et si vous testiez Regate by Qonto ?

Regate by Qonto automatise votre gestion financière et comptable et vous fait gagner du temps au quotidien.

Planifier une démo
Utilisateur Regate
Utilisateur Regate