Télécharger le livre blanc
Gestion de trésorerie

Comprendre et maîtriser la trésorerie initiale

Toutes les informations pour bien comprendre la notion de trésorerie initiale et nos conseils pour l'évaluer correctement et la gérer efficacement.

Estimation de la trésorerie initiale en entreprise
SOMMAIRE
This is some text inside of a div block.

Dans le monde entrepreneurial, la trésorerie initiale est le premier souffle financier d'une entreprise, le fondement sur lequel repose son avenir. Pourtant, cette notion, vitale pour le bon démarrage de toute activité, est souvent mal comprise ou sous-estimée. Cet article vise à mettre en lumière l'importance de la trésorerie initiale, son calcul, ses enjeux, et la manière optimale de la gérer pour assurer une fondation solide à leur entreprise.

Définition de la trésorerie initiale

La trésorerie est souvent considérée comme le "carburant" d'une entreprise; elle alimente chaque partie de l'organisation et garantit son bon fonctionnement. Parmi les différentes formes de trésorerie, la "trésorerie initiale" est une notion évidemment très importante lors de la création de l’entreprise ou du lancement d'une nouvelle activité.

Qu'est-ce que la trésorerie initiale?

La trésorerie initiale fait référence au montant d'argent dont dispose une entreprise au tout début de son existence, avant qu'elle n'entame la moindre opération commerciale ou financière. C'est, en quelque sorte, la "mise de départ" qui permettra à l'entreprise d'opérer avant que les premières rentrées d'argent liées à son activité ne soient perçues.

Les composants de la trésorerie initiale

La trésorerie initiale peut être constituée de différentes manières :

  • Apports des associés : Ce sont les fonds que les propriétaires ou actionnaires injectent dans l'entreprise. Ces apports peuvent être sous forme de capital (participation au capital de la société) ou sous forme de comptes courants d'associés.
  • Emprunts : L'entreprise peut décider de contracter des prêts pour financer son démarrage. Ces emprunts peuvent provenir d'institutions financières, de partenaires ou d'autres sources externes.
  • Subventions : Dans certains secteurs ou régions, les entreprises peuvent bénéficier de subventions ou d'aides financières de la part des gouvernements ou d'organismes spécialisés pour les aider à démarrer leur activité.
  • Investissements d'investisseurs externes : Certains entrepreneurs choisissent de collaborer avec des investisseurs ou des business angels pour obtenir un financement initial en échange d'une part de l'entreprise.

Pour résumer : la trésorerie initiale est le reflet des premières décisions financières prises par les dirigeants. Elle pose les fondations sur lesquelles l'entreprise va s'appuyer pour se développer, d'où l'importance de bien la calibrer et la gérer dès le départ.

Le rôle de la trésorerie initiale

La trésorerie initiale est souvent perçue comme un simple point de départ, un montant de base nécessaire pour lancer une activité. Cependant, son importance dépasse largement ce simple rôle. Bien comprendre sa signification et son impact est nécessaire pour s’assurer une entrée saine et durable dans le monde des affaires !

  • Couverture des frais préliminaires : Lorsqu'une entreprise est créée ou lancée, elle est confrontée à une série de coûts initiaux. Il peut s'agir de frais d'établissement, de premiers loyers, d'achats d'équipements ou de stocks, de salaires, entre autres. Avant que l'entreprise ne génère des revenus, la trésorerie initiale sert à couvrir ces frais. Elle assure ainsi un démarrage sans heurt de l'activité, évitant les ruptures financières qui pourraient compromettre les opérations.
  • Rôle de filet de sécurité : La trésorerie initiale offre une marge de manœuvre à l'entreprise face aux imprévus. Que ce soit un retard de paiement d'un client, une dépense imprévue ou tout autre événement inattendu, disposer d'une trésorerie initiale solide permet d'affronter ces obstacles sans mettre en péril la santé financière de l'entreprise.
  • Un signe de sérieux et d'engagement : Une trésorerie initiale adéquate témoigne de la préparation et du sérieux des dirigeants. Elle rassure non seulement les partenaires financiers tels que les banquiers, mais aussi les fournisseurs, les clients et même les employés. Dans un monde où la confiance est un élément clé, disposer d'une trésorerie initiale solide est un avantage non négligeable.
  • Investissements et croissance : Une entreprise avec une trésorerie initiale saine peut saisir des opportunités d'investissement ou de croissance plus rapidement. Que ce soit pour acquérir des actifs, investir dans la recherche et le développement, ou capitaliser sur une opportunité de marché, une trésorerie initiale robuste offre une plus grande flexibilité.

Comment estimer sa trésorerie initiale?

Estimer correctement sa trésorerie initiale est l'un des défis majeurs auxquels sont confrontés les entrepreneurs et les dirigeants d'entreprise lors du lancement d'une activité. Une évaluation précise permet non seulement de démarrer sur de bonnes bases, mais aussi d'éviter les écueils financiers. Voici une approche méthodique pour estimer au mieux cette trésorerie initiale.

Analyse des besoins initiaux

La première étape consiste à lister tous les coûts associés au démarrage de l'entreprise. Cela inclut notamment :

  • Les frais fixes : Loyer des locaux, assurances, salaires des employés, frais d'établissement, etc.
  • Les premiers investissements initiaux : Achat d'équipements, machines, véhicules, frais de mise en place de la technologie, etc.
  • Le stock initial : Coûts associés à l'achat de marchandises ou de matières premières pour le démarrage.

Anticipation des décalages de trésorerie

Toutes les entreprises ne reçoivent pas immédiatement des paiements pour leurs ventes. Les délais de paiement accordés aux clients, ainsi que ceux obtenus des fournisseurs, peuvent créer des décalages importants dans les flux de trésorerie. Il est donc nécessaire d'estimer :

  • Combien de temps s'écoulera avant que les premiers revenus ne soient perçus ?
  • Quels sont les délais de paiement accordés par les fournisseurs ?

Prévision des imprévus

Même avec une planification minutieuse, il est presque certain que l'entreprise sera confrontée à des dépenses imprévues. Il est donc judicieux d'ajouter une marge (par exemple, 10-20% du total estimé) à la trésorerie initiale pour couvrir ces dépenses inattendues.

Considération des premières rentrées d'argent

Bien que ce soit une estimation de dépenses, il est aussi essentiel de tenir compte des premières rentrées d'argent potentielles, telles que les pré-ventes ou les engagements fermes de clients. Cela peut réduire le montant total nécessaire pour la trésorerie initiale.

Gestion de la trésorerie initiale : éviter les erreurs les plus fréquentes

Plusieurs erreurs peuvent survenir lorsqu’on estime le niveau de la trésorerie initiale. En les identifiant et en les comprenant, il est possible de les éviter et d'assurer une meilleure santé financière à l'entreprise dès le départ.

Sous-estimation des besoins

L'une des erreurs les plus courantes est de sous-estimer les besoins financiers initiaux de l'entreprise. Cela peut découler d'une mauvaise évaluation des coûts prévus, d'oublis dans le listing des dépenses ou d'une méconnaissance des spécificités du secteur d'activité.

Conséquences : Une trésorerie initiale insuffisante peut rapidement mener à des problèmes de liquidité, forçant l'entreprise à trouver des financements d'urgence ou à prendre des décisions non optimales en termes de gestion.

Surévaluation des entrées initiales

Un excès d'optimisme quant aux premiers revenus peut amener à une surévaluation des entrées d'argent. Que ce soit par une surestimation des ventes, une mauvaise anticipation des délais de paiement ou une confiance excessive dans des promesses non contractuelles, cette erreur peut avoir des conséquences lourdes.

Conséquences : Si les entrées d'argent prévues ne se concrétisent pas, l'entreprise peut se retrouver dans une situation financière délicate, malgré une trésorerie initiale qui semblait adéquate.

Négligence des décalages de trésorerie

On l’a déjà dit : ne pas prendre en compte les décalages de trésorerie est une erreur courante. Les entrepreneurs peuvent parfois se focaliser sur les ventes plutôt que sur le moment où l'argent sera effectivement encaissé.

Conséquences : Les décalages de trésorerie peuvent mener à des périodes où les sorties d'argent dépassent les entrées, créant ainsi des tensions sur la trésorerie de l'entreprise.

Omission des frais cachés

Certains coûts, souvent qualifiés de "frais cachés", peuvent être omis lors de l'établissement de la trésorerie initiale. Il peut s'agir de frais bancaires, de coûts réglementaires inattendus, de dépenses liées à des licences ou certifications, etc.

Conséquences : Ces frais inattendus peuvent grignoter la trésorerie disponible, réduisant ainsi la marge de manœuvre de l'entreprise.

6 conseils pour une gestion optimale de la trésorerie initiale

Gérer efficacement sa trésorerie initiale est une étape déterminante pour le bon démarrage de l'entreprise. Une trésorerie bien gérée offre non seulement une meilleure sécurité financière, mais permet aussi de créer un environnement propice à la croissance. Voici quelques conseils pour optimiser cette gestion dès le début.

1. Mettre en place un suivi régulier

Dès le lancement de l'entreprise, il est essentiel d'établir un suivi régulier de la trésorerie. Que ce soit hebdomadaire, bi-hebdomadaire ou mensuel, ce suivi permet de toujours avoir une vision claire de la situation financière et d'anticiper d'éventuelles difficultés.

2. Établir un budget prévisionnel

Un budget prévisionnel est un outil inestimable pour anticiper les flux de trésorerie. En projetant les entrées et sorties d'argent sur une période donnée, les dirigeants peuvent identifier les périodes potentiellement difficiles et prendre des mesures préventives.

3. Prévoir une réserve de sécurité

Toujours garder une petite réserve de sécurité dans la trésorerie. Cela sert de tampon en cas de dépenses imprévues ou de décalages dans les rentrées d'argent.

4. Optimiser les délais de paiement

Si possible, négociez des délais de paiement favorables avec vos fournisseurs tout en veillant à ce que vos clients règlent leurs factures rapidement. Cela permet de minimiser les décalages de trésorerie et d'assurer un flux de trésorerie plus régulier.

5. Réévaluer régulièrement les besoins de l'entreprise

Les besoins de l'entreprise peuvent évoluer avec le temps. Il est donc recommandé de réévaluer périodiquement les besoins en trésorerie pour s'assurer que l'entreprise dispose toujours des fonds nécessaires pour ses opérations et ses projets.

6. Faire appel à des experts

Si la gestion de la trésorerie n'est pas votre point fort, n'hésitez pas à consulter des experts en la matière, tels que des comptables ou des conseillers financiers. Leur expertise peut vous aider à optimiser votre trésorerie initiale et à établir des processus solides pour le futur.

guide pratique
LIVRE BLANC

Mettre en place un contrôle des dépenses efficace en PME

Et si vous testiez Regate by Qonto ?

Regate by Qonto automatise votre gestion financière et comptable et vous fait gagner du temps au quotidien.

Planifier une démo
Utilisateur Regate
Utilisateur Regate