Télécharger le livre blanc
Guide de la gestion des dépensesLe guide de la factureGestion de trésorerie
Gestion de trésorerie

Face à l’inflation, comment piloter sa trésorerie quand on est DAF de PME ?

L'inflation met les PME à rude épreuve. Voici quelques conseils pour adapter sa gestion de trésorerie au contexte actuel.

Gestion de trésorerie en contexte d'inflation en PME
SOMMAIRE
This is some text inside of a div block.

Sous l'effet d'un cocktail explosif de facteurs géopolitiques et économiques, tels que la perturbation des chaînes d'approvisionnement post-Covid, la guerre en Ukraine et la crise énergétique, l'inflation s’est imposée en force, impactant significativement les consommateurs et les entreprises.

Et elle semble être là pour durer. En février dernier, l’Insee a même revu ses chiffres à la hausse, avec un taux d’inflation estimé à 6,3% sur un an dans l’Hexagone. 

Ce contexte met les PME à rude épreuve. Et en particulier leur trésorerie. En tant que DAF, vous devez en effet plus que jamais contrôler et optimiser vos entrées et sorties de cash, et anticiper vos éventuels besoins en financement. 

Alors comment gérer au mieux votre trésorerie en temps d’inflation ? Nous vous livrons tous nos conseils dans cet article.

Miser sur des prévisionnels de trésorerie plus agiles

En période d’inflation, et plus globalement, d'incertitude économique, la planification financière n’est pas une mince affaire. Car la forte volatilité des prix, les évolutions en matière de consommation, ou encore la fluctuation des taux d’intérêts rendent toute prévision difficile, voire quasi impossible.

Le problème est particulièrement prononcé en matière de prévision des flux de trésorerie. Comment prévoir, par exemple, les décaissements de votre entreprise liés aux achats de matières premières ou au transport, quand on sait que les prix augmentent à un rythme presque quotidien ? 

Vous devez donc adopter une méthode d’élaboration de votre budget de trésorerie adaptée à la situation actuelle. Exit les prévisions à trop long terme : elles risquent de devenir très rapidement obsolètes et inexploitables.

Vous devez, au contraire, plus que jamais miser sur des prévisionnels agiles et récurrents, en réduisant vos cycles de forecast et reforecast, et en ajustant vos chiffres très régulièrement. L’idéal étant d’opter pour le “rolling forecast” ou “prévisionnel glissant”, qui consiste à mettre à jour ses prévisions en permanence ou presque. 

Le rythme idéal de révision de votre forecast dépend bien évidemment de votre activité. Mais l’important est de vous imposer une actualisation plus fréquente que ce que vous faisiez auparavant. Si vous aviez par exemple l’habitude de revoir votre prévisionnel tous les mois, réduisez ce délai à toutes les semaines, ou à minima, toutes les deux semaines. 

Modéliser les effets de l’inflation sur la trésorerie

En temps d'incertitude économique, vous devez être capable d’anticiper tout ce qui est anticipable. Cela implique de vous créer un modèle qui vous permet de simuler différents scénarios, pour évaluer l’impact de certains évènements sur la santé financière de votre entreprise. Et notamment, sur votre trésorerie.

Vous devez par exemple être capable de mesurer l’effet d’une augmentation de prix de X% de votre principal fournisseur sur votre BFR (Besoin en Fond de Roulement) ou sur votre rentabilité. De la même manière, vous devez pouvoir évaluer l’impact d’une hausse de Y% de vos tarifs.

Pour ce faire, vous devez matérialiser le budget et les objectifs de votre entreprise sous forme de compte d'exploitation, et l’actualiser le plus régulièrement possible pour intégrer les changements liés à l'actualité. 

En modélisant les impacts de l'inflation vous pourrez identifier les éventuels points d’alerte, et prendre les mesures nécessaires. Vous aurez également davantage de visibilité sur vos éventuels besoins en financement de trésorerie. 

Alors bien sûr, vous n’éviterez jamais tous les imprévus, mais vous serez dans la meilleure situation pour prendre les bonnes décisions au bon moment, sans être acculé.

Anticiper au maximum ses besoins en financement de trésorerie

Avant tout, veillez à optimiser votre BFR. Surveillez vos encours et les conditions de paiement de vos fournisseurs, et travaillez à la réduction des délais de paiement de vos clients pour limiter vos besoins en financement de trésorerie.

Ensuite, pour éviter les problèmes de liquidités, prévoyez vos besoins en financement à court et à moyen terme, notamment en évaluant les flux de trésorerie prévisionnels et en identifiant les investissements nécessaires pour maintenir ou développer l'activité de votre entreprise. 

Là encore, la clef du succès est l’anticipation. La mise en place d'un plan de gestion de trésorerie efficace est essentielle pour maintenir une trésorerie saine et éviter les situations de crise. 

Et à l’anticipation s’ajoute la communication. Il est en effet essentiel de maintenir des relations solides avec vos partenaires financiers et institutions bancaires afin d'être en mesure de mobiliser rapidement les fonds nécessaires si besoin. Faites preuve de transparence et partagez régulièrement des informations sur votre situation financière et sur les perspectives de votre entreprise. Cela vous aidera à développer une relation de confiance.

Gardez en tête qu’il est toujours plus difficile d’obtenir des fonds en cas d'urgence. Si vous anticipez un besoin en financement, demandez-le bien avant d’être dans une situation critique !

Et si jamais vous êtes déjà dans une position délicate, et que vous avez des difficultés pour obtenir des financements de la part de vos partenaires financiers classiques, pensez aux options de financement alternatives (crowdfunding, leasing, business angels…)

Opter pour une solution digitale pour piloter sa trésorerie en temps réel 

Le nerf de la guerre, pour une bonne gestion de trésorerie en temps d’inflation, c’est d’avoir accès à des informations comptables et financières fiables et sans cesse actualisées. C’est en effet uniquement avec une bonne visibilité sur vos encaissements et vos décaissements que vous pourrez éviter les mauvaises surprises, et réagir rapidement aux aléas.

Pour cela, vous devez vous équiper avec des outils performants. En misant sur une solution digitale de gestion comptable et financière adaptée à vos besoins, vous pourrez tout d’abord automatiser un certain nombre de tâches chronophages, comme les processus de facturation, de recouvrement et de paiement. Vous pourrez ainsi réduire les délais de traitement et améliorer votre cash-flow. Tout en limitant le risque d’erreur.

Mais aussi et surtout, vous vous libérerez du temps, et vous gagnerez en agilité. De quoi vous concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, comme l’analyse et la prise de décision.

50% des DAF considèrent en effet que leurs tâches quotidiennes sont chronophages, et 85% estiment que les solutions d’automatisation peuvent leur libérer du temps pour effectuer des tâches à forte valeur ajoutée, selon une étude OpinionWay - Esker sur l’évolution de la fonction finance en entreprise.

Enfin, en choisissant une solution digitale dotée de fonctionnalités avancées d'analyse de données, de modélisation et de simulation, vous pourrez tester différentes hypothèses plus rapidement et plus précisément que sur un outil basique comme Excel. Vous gagnerez donc en visibilité sur la trésorerie de votre entreprise, et prendrez des décisions plus éclairées. 

guide pratique
LIVRE BLANC

Mettre en place un contrôle des dépenses efficace en PME

Et si vous testiez Regate by Qonto ?

Regate by Qonto automatise votre gestion financière et comptable et vous fait gagner du temps au quotidien.

Planifier une démo
Utilisateur Regate
Utilisateur Regate