Télécharger le livre blanc
Gestion de trésorerie

Comment gérer sa trésorerie en PME ?

Une bonne gestion de trésorerie est indispensable pour assurer la bonne santé financière et le développement d'une PME. Pourtant, cette tâche est souvent sous-estimée ou mal comprise.

Gestion de trésorerie en PME
SOMMAIRE
This is some text inside of a div block.

La gestion de la trésorerie est un aspect essentiel de la santé financière d'une entreprise. Mais son importance est souvent sous-estimée ou mal comprise, en particulier par les TPE et PME. Pourtant, la trésorerie est le nerf de la guerre et une mauvaise gestion peut entraîner des conséquences désastreuses sur le fonctionnement de l'entreprise. 

C'est pourquoi, dans cet article, nous aborderons les différents aspects de la gestion de la trésorerie, des outils et des leviers d'optimisation, ainsi que des bonnes pratiques à adopter pour maîtriser son niveau de cash. 

Comprendre la trésorerie d’une entreprise

Trésorerie en entreprise : définition

La trésorerie représente les liquidités dont l'entreprise peut disposer à un moment donné. Cela lui permet notamment de faire face à ses obligations financières, qui peuvent inclure le paiement des factures, le remboursement des emprunts, le paiement des salaires, etc. La trésorerie est donc un indicateur clé de la santé financière d'une entreprise.

Différence entre trésorerie et résultat

Il est important de faire la distinction entre la trésorerie et le résultat d'une entreprise. Le résultat représente la différence entre les revenus et les dépenses de l'entreprise sur une période donnée, généralement un exercice comptable. La trésorerie, quant à elle, représente la capacité de l'entreprise à générer des liquidités pour faire face à ses obligations financières. Une entreprise peut avoir un modèle économique sain, qui se traduit sur le papier par un résultat positif, mais se retrouver néanmoins en difficulté car elle aura mal géré ses flux de trésorerie, par exemple en négligeant le délai entre les décaissements et les encaissements. La rentabilité supposée de l’activité n’exclut donc pas de surveiller l’évolution de son niveau de liquidités.

Les différents flux de trésorerie

Il existe deux types de flux de trésorerie : les flux de trésorerie entrants et les flux de trésorerie sortants. Les flux de trésorerie entrants comprennent les revenus générés par l'entreprise, tels que les ventes de produits ou de services. Les flux de trésorerie sortants comprennent l’ensemble des décaissements, tels que les achats de matières premières, les salaires, les paiements d'intérêts sur les emprunts, le paiement des taxes et des impôts, etc.

Il est important de surveiller les flux de trésorerie entrants pour s'assurer que l'entreprise génère suffisamment de liquidités pour couvrir ses coûts opérationnels et investir dans son développement. Pour améliorer les flux de trésorerie entrants, il est possible de mettre en place des politiques de recouvrement efficaces des créances, de proposer des offres commerciales attractives pour stimuler les ventes, ou encore de rechercher des financements externes tels que des prêts ou des subventions. Pour optimiser les flux de trésorerie sortants, il est possible de négocier avec les fournisseurs pour obtenir des conditions de paiement plus avantageuses, de réduire les coûts de production, ou encore de mettre en place des outils de gestion des stocks pour éviter les surstocks ou les ruptures de stock.

La gestion de trésorerie est une démarche parfois complexe, mais indispensable pour assurer le bon développement de l’activité et la croissance saine de l’entreprise. Pour la mener à bien, le dirigeant peut s’appuyer sur des collaborateurs en interne (DAF, RAF, responsable comptable, etc.) mais aussi sur des ressources externes, comme l’expert-comptable ou un DAF à temps partagé si l’entreprise ne dispose pas d’une équipe finance. 

Les outils de gestion de trésorerie

Pour gérer efficacement la trésorerie de l'entreprise, il est important de se doter d'outils de suivi et de gestion. 

Voici quelques-uns des outils les plus couramment utilisés :

  1. Le plan de trésorerie prévisionnelle : Ce document permet de prévoir les flux de trésorerie à court et à long terme. Il est essentiel pour anticiper les besoins en liquidités et prendre des décisions éclairées pour gérer la trésorerie de l'entreprise.
  2. Le tableau de bord de trésorerie : Cet outil permet de suivre les flux de trésorerie entrants et sortants en temps réel. Il permet de visualiser la situation financière de l'entreprise à un instant donné et de prendre des décisions éclairées en conséquence.
  3. Le budget de trésorerie : Ce document permet de planifier les dépenses de l'entreprise pour une période donnée en fonction des liquidités disponibles. Il permet de surveiller les dépenses et de s'assurer que l'entreprise dispose toujours de liquidités suffisantes pour faire face à ses obligations financières.

Pour construire et assurer le suivi de tous ces outils, il est souvent nécessaire de se doter de logiciels adaptés à ces tâches spécifiques. Par rapport aux outils traditionnels, comme la simple feuille de calcul qui est encore utilisée dans beaucoup d’entreprises, ils offrent en effet d’indéniables avantages : meilleure ergonomie, gain de temps (permettant aux équipes de se concentrer sur des tâches plus stratégiques), précision accrue, etc. 

En utilisant tous ces outils de gestion de trésorerie, les dirigeants ou les DAF peuvent surveiller les flux de trésorerie de l'entreprise, prévoir les besoins en liquidités et prendre des décisions éclairées pour optimiser la gestion de la trésorerie.

Les leviers d'optimisation de la trésorerie

La gestion des délais de paiement

La gestion des délais de paiement est un levier important pour optimiser la trésorerie de l'entreprise. En retardant le paiement des fournisseurs, l'entreprise peut disposer de liquidités plus longtemps. Ce levier est néanmoins à manier avec précaution. D’abord parce que les délais de paiement sont encadrés par la loi et qu’il est nécessaire de respecter les textes pour ne pas s’exposer à des pénalités. Ensuite parce que des délais de paiements trop longs sont préjudiciables à la relation commerciale que l’entreprise cliente entretient avec ses fournisseurs.

La négociation des conditions de paiement avec les fournisseurs

La négociation des conditions de paiement avec les fournisseurs est un autre levier pour optimiser la trésorerie de l'entreprise. Les fournisseurs peuvent ainsi être incités à accorder des remises ou des rabais pour des paiements anticipés, par exemple. Eux aussi ont une trésorerie à surveiller et peuvent donc accorder des conditions préférentielles en échange d’un règlement rapide ! 

La bonne gestion des stocks

La gestion des stocks est également un moyen pour optimiser la trésorerie de l'entreprise. En réduisant les stocks de matières premières ou de produits finis, l'entreprise peut réduire les immobilisations et libérer des liquidités. Cependant, il est important de veiller à ne pas nuire à la production ou à la qualité des produits. Dans ce domaine, tout est question d’équilibre, surtout à une époque où certaines matières premières ou composants sont touchés par des pénuries. 

La maîtrise des charges fixes

La maîtrise des charges fixes est un élément important pour optimiser la trésorerie de l'entreprise. En réduisant les charges fixes, l'entreprise peut réduire ses coûts et disposer de liquidités supplémentaires. Il est donc important de surveiller régulièrement les coûts et d'identifier les postes de dépenses pouvant être réduits.

La recherche de financements externes

La recherche de financements externes est un autre levier pour améliorer la trésorerie de l'entreprise, par exemple dans la perspective d’un investissement important. Elle peut se faire sous forme de prêts bancaires, d'émission d'obligations ou d'augmentation de capital. Attention cependant à surveiller la capacité de remboursement de l'entreprise.

Les bonnes pratiques de gestion de trésorerie

Pour optimiser sa gestion de trésorerie et s’assurer qu’elle soit en phase avec le fonctionnement et les ambitions de l’entreprise, certaines bonnes pratiques peuvent être instaurées. Par exemple : 

La mise en place d'une politique de recouvrement

Il est important de facturer rapidement et de relancer les clients en cas de retard de paiement. La mise en place d'un processus de relance formalisé peut aider à améliorer la gestion des délais de paiement et la trésorerie de l'entreprise.

La centralisation de la trésorerie

La centralisation de la trésorerie consiste à regrouper les comptes bancaires de l'entreprise au sein d'une entité unique, généralement la maison-mère. Cela permet de mieux contrôler les flux de trésorerie et de réduire les coûts bancaires liés à la gestion de plusieurs comptes.

La gestion proactive de la trésorerie

Il s’agit ici de mettre en place des process pour surveiller régulièrement les flux de trésorerie et de bien anticiper les variations. Cela permet de mieux gérer les éventuelles tensions de trésorerie et d'optimiser l'utilisation des liquidités disponibles.

En conclusion, la gestion de trésorerie est un élément clé de la santé financière d'une entreprise. En comprenant les flux de trésorerie et en utilisant les outils adéquats, il est possible d'optimiser la gestion de trésorerie et d'améliorer la rentabilité de l'entreprise. Les leviers d'optimisation tels que la gestion des délais de paiement, la négociation avec les fournisseurs, la gestion des stocks, la maîtrise des charges fixes, l'optimisation de la gestion de la TVA et la recherche de financements externes, peuvent aider à améliorer la trésorerie de l'entreprise. Enfin, il est important de suivre les bonnes pratiques de gestion de trésorerie telles que la mise en place d'une politique de recouvrement, la centralisation de la trésorerie, la diversification des sources de financement et la gestion proactive de la trésorerie. En respectant ces pratiques, les entreprises peuvent s'assurer une gestion efficace de leur trésorerie et garantir leur pérennité financière.

guide pratique
LIVRE BLANC

Mettre en place un contrôle des dépenses efficace en PME

Et si vous testiez Regate by Qonto ?

Regate by Qonto automatise votre gestion financière et comptable et vous fait gagner du temps au quotidien.

Planifier une démo
Utilisateur Regate
Utilisateur Regate